Les ateliers

Espaces verts, espaces publics

Ce mardi 8 mars, le second atelier de concertation publique de la Maison des projets était dédié aux espaces verts et publics.
Animé par Sabine Brunet-Diné, adjointe à l’urbanisme et l’environnement, la soirée était comme à son habitude placée sous le signe de l’échange entre habitants, représentants de quartiers et membres d’associations.

La ville est riche de ses espaces verts publics mais aussi privés. Une mise en valeur et une qualification : promenade, parcours sportif, présence des animaux. Toutes ces « tâches vertes » ne sont pas suffisamment reliées pour former une trame verte.
Les espaces verts ne se croisent pas, comme de nombreux cheminements qui manquent de continuité et pourraient être encore plus des lieux de promenades rencontres et d’échanges.

Un débat nourri et engagé qui a permis non seulement de rappeler les enjeux spécifiques définis par l’étude urbaine sur des zones ciblées : parcs André-Villette, des sports, de Berny, des prés et des aulnes ; jardins de Zarsis, plaine de Montjean, dalle de l’A86 et sa passerelle, cimetière, place de l’Hôtel de ville, etc., mais aussi de mettre en exergue une volonté commune de préserver et d’entretenir espaces verts et publics, d’en faire plus encore des lieux de rencontres et de convivialité.

Ainsi, les différents intervenants ont rappelé leur souhait de « vivre dans la rue aussi bien que chez soi », notamment via la multiplication de jardins partagés ou en pieds d’immeuble, la réduction de la voiture en ville et l’accent mis sur les voies de circulation douces (mode de circulation sécurisé et accessible, ouvert à tous les moyens de déplacements non motorisés, NDR), la mise en lumière sur certaines zones moins engageantes ou encore la connexion des quartiers entre eux. La dalle de l’A86, lieu investit l’été par les jeunes : Skate-Parc grâce à la pente, expositions sur les espaces publics, Street-Art organisé avec les maisons de quartier, etc.
Créer du lien et de la cohésion entre les différents quartiers et entre les Fresnois eux-mêmes est en effet au cœur des préoccupations. Il faut que les gens réfléchissent et imaginent « ouvrir les portes et les fenêtres » des projets citoyens sur les espaces publics.
Des sentiers piétons existent et sont méconnus ou parfois coupés ou interrompus, Des parcours et des cheminements pourraient être valorisés et balisés en concertation avec la mairie et les copropriétés qui disposent d’espaces qui sont de fait ouverts au public.

De nouvelles idées et propositions germent par ailleurs: barbecues dans les parcs, expositions de photos d’artistes… Autant d’élans vers la valorisation et la connexion des espaces entre eux, et en faveur du lien social.